· 

Rendre son air intérieur sain

Selon les agences de l’État, la pollution de l’air intérieur serait à l’origine de 20 000 décès prématurés et plus de 30 000 cas de maladies en France. 

 

L’air de votre chambre pourrait bien être absolument irrespirable ! 

 

Pourquoi ? Parce que sans le savoir, et même parfois en pensant bien faire, vous faites entrer chez vous toutes sortes de polluants.

 

Nous restons  plus de 90% de notre temps à l’intérieur d’une pièce. Les concentrations de ces nombreux polluants sont plus importantes à l’intérieur qu’à l’extérieur !  L’air que l’on inhale depuis son lit peut être plus pollué que celui que nous respirons dans la rue. 

 

Qui polluent l'air intérieur ? 

 

 Cigarettes, peintures, produits ménagers, chauffage, meubles, tissus, peluches, animaux, moquettes, literies, une mauvaise aération et isolation des logements.

 

 

Comment le rendre sain ?  

 

- Je prend l’habitude d'aérer quotidiennement. Il est indispensable d’aérer en grand tous les jours et au minimum 15 minutes.

 

- Je dis non au tabac en intérieur ! Même si les fenêtres sont ouvertes on ne fume pas à l’intérieur ! Pourquoi ? Parce que les composants de la fumée en suspension sont ensuite absorbés par les rideaux, la moquette, les tissus et continuent donc à se diffuser dans l’air

 

- Je mets en place un ménage hebdomadaire (toutes les semaines). Utilisez des recettes de grands-mères : vinaigre blanc, savon noir, bicarbonate de soude, huiles essentielles, etc. 

 

- Toutes les semaines, je fais la chasse aux acariens ! Les acariens sont des animaux microscopiques qui se développent dans les milieux chauds et humides. Pour s’en débarrasser nous vous conseillons plutôt d’aérer quotidiennement et de nettoyer régulièrement vos matelas et tapis avec votre aspirateur. Pour la literie, il est important de la laver régulièrement de préférence à 60°C et d’aérer couettes et oreillers régulièrement.

 

- Jamais, je n'utilise de parfum d'ambiance ! Il peut contenir des molécules toxiques (cancérigènes ou allergènes), mais aussi des substances dont on ne connaît absolument pas les effets sur la santé… Alors pour parfumer votre maison, optez plutôt pour les diffuseurs d’huiles essentielles en version « Bio » si possible ! 

 

 

Quelques conseils supplémentaires ! 

 

Quand je refais ma déco, je choisis les bons meubles. En effet ils émettent souvent du formaldéhyde contenu dans les colles, peintures ou vernis. Les taux de cette substance cancérigène sont assez importants dans les jours suivants le déballage. Laissez donc dégazer vos meubles dans le garage ou à l’extérieur le plus longtemps possible. Autre possibilité : optez pour des meubles d’occasions.

 

En cas de travaux, je pense à optimiser mon isolation ! Il faut éviter la création de ponts thermiques qui sont des zones de pertes d’énergies, à l’origine de nombreuses moisissures.

 

Quand je choisis mon sol, je pense aux nettoyages futurs.  Le plus sain et pratique, c’est le carrelage !

 

Je lutte contre les moisissures toute les semaines. Les moisissures se développent en cas d’humidité et présentent un risque allergène et toxique. En cas de moisissures limitées, on peut appliquer de l’huile essentielle de thym ou du bicarbonate de soude avec un peu d’eau chaude. Si cela ne suffit pas, on peut utiliser exceptionnellement de l’eau de javel.

 

Toutes les semaines, je nettoie mes animaux ! Contrairement à ce que l’on pense, ce ne sont pas leurs poils qui sont responsables de ces allergies, mais leur urine et leur salive. Pour limiter leur impact, vous pouvez faire le ménage et aérer régulièrement, mais aussi laver et brosser fréquemment votre animal – de préférence à l’extérieur. Enfin, évitez si possible de faire dormir votre animal dans les chambres : que ça soit la vôtre ou celles de vos enfants.

 

Tous les trois mois, je pense à nettoyer mes VMC !  Celles que l’on nomme VMC, pour «Ventilations Mécaniques Contrôlées», sont vos meilleures alliées pour un air plus sain.  Vous avez besoin de les nettoyer au moins une fois par trimestre et de les faire vérifier par un professionnel tous les trois ans,  pour qu’elles soient vraiment efficaces.

 

 

À ÉVITER 

 

Peintures au plomb 

Elle pose problème lorsqu’elle est abimée, car des petites particules peuvent alors se détacher.  

 

Tapisseries 

Les tapisseries sont à éviter car elles sont souvent un nid à poussière et à acariens quasi-impossible à nettoyer et la colle qu’elles nécessitent émet dans l’air de nombreux polluants. 

 

 

 

Vous possédez désormais de nombreuses clés pour assainir votre air intérieur ! 

 

 

 

 

Rédaction: Kenza, volontaire en Service Civique. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0