· 

Une conso = un verre d'eau !

L’alcool déshydrate ! Étant diurétique, l'alcool provoque une élimination excessive d'eau via les urines.

 

Cette déshydratation s’explique par un dérèglement hormonal causé par l’ivresse. L’alcool perturbe la production de vasopressine par le cerveau : une hormone qui régule l’activité des reins.

 

Lorsqu’une personne consomme de l’alcool ses reins produisent trop d’urine et évacuent donc de grandes quantités d’eau. Or, le peu d’eau présent dans les verres d’alcool absorbés ne permet pas de compenser les pertes.

 

quand  ton  cerveau  est  desséché....

 

Pendant que tu bois de l’alcool, si tu ne réhydrates pas régulièrement ton cerveau, il dessèche ! 

 

 Cela va te créer des complications : 

 

  • Trou noir
  • Être très rapidement mal (tête qui tourne, problème d’élocution, mal au cœur) 
  • Ne plus pouvoir continuer la soirée
  • Vomir
  • Coma éthylique
  • Avoir le lendemain une « gueule de bois »

SI  tu  t'hydrates  correctement,  tu  pourras :

  • Profiter de la soirée et t'amuser jusqu'à la fin.
  • Être alcoolisé, sans être trop bourré ! 
  • Limiter les dégâts sur ta santé (reins, foie, cerveau, etc....) 
  • Pouvoir passer une bonne journée même un lendemain de soirée.

La  solution  est  simple

Il faut boire AUTANT d’eau que tu bois d’alcool

En alternant  : Une conso = Un verre d’eau  ! 

 

Tu peux boire l'eau en faisant un "Cul Sec".

(Cela prendra seulement 5 secondes, préservera ta santé et tu passeras une meilleure soirée

 

les  organes  touchés  par  l'alcool

L'alcool passe directement dans le sang. Par conséquent, les principaux organes vitaux sont touchés et risquent, en cas de consommation abusive et répétée, de développer des maladies.

  • Le cœur (troubles cardio-vasculaires)
  • l'estomac et l'appareil digestif (ulcères, cancers, hépatites)
  • le foie (cirrhose) 
  • le cerveau (les neurones sont atteints)

l'alcool  agit  aussi  sur  les sens

L'alcool agit aussi sur les sens. Le fait que le cerveau et le système nerveux soient touchés peut entraîner de nombreuses conséquences : troubles de la vision, de l'audition, de la coordination motrice... Les capacités de réaction et de concentration sont altérées. Bref, l'alcool influe sur tout le comportement, l'équilibre et les réflexes mais aussi sur l'humeur, tantôt l'alcool  désinhibe et rend euphorique, tantôt il rend triste, voire dépressif.

 

Dès qu'il y a surconsommation, l'individu est en état ''d'hypnose'' ou d'euphorie et il ne ressent plus la douleur. Si la personne est ivre (ce que l'on appelle l'état d'ébriété), l'excitation nerveuse apparaît. Avec une forte ivresse (plus de 3 g d'alcool par litre de sang), la perte de conscience ou même le coma éthylique sont à craindre.

 

N'hésite pas à partager tes conseils et astuces pour rester bien hydratez tout au long de tes soirées ! 

Rédaction Service Civique :  Kenza.

Écrire commentaire

Commentaires: 0