· 

Le papillomavirus (HPV)

        Bonjour à tous, et à toutes. Cet article est destiné plus particulièrement aux jeunes filles, mais toi aussi jeune homme, tu dois te tenir informé, alors lis jusqu’au bout ! 

Comme tu l’as lu dans le titre, aujourd’hui nous allons parler du papillomavirus

 

... du quoi ?

 

Le papillomavirus (ou HPV). C’est une Infection Sexuellement Transmissible. L’une des plus fréquentes et ce dans le monde entier, environ 80% des femmes seront au contact de cette infection au moins une fois dans leur vie. C’est énorme pas vrai ? 

        Bon, je vais t’expliquer un peu ce que c’est que le papillomavirus. Il s’agit donc d’une IST dont il existe des centaines de types parmi lesquels plusieurs sont considérés comme à « haut risque », c’est-à-dire qu’ils sont la cause de cancer du col de l’utérus. Eh oui, ça peut être très dangereux, il ne faut pas prendre cela à la légère …

 

        Alors, ne te met pas à stresser d’un coup, la plupart du temps, ce sont des infections soignables (bien que pas très agréable, je te l’accorde…) mais je souhaitais quand même aborder le sujet avec toi parce que, malheureusement, 10% des infections peuvent induire des lésions pré-cancéreuses du col de l’utérus. Le cancer se développe généralement 10 à 15 ans APRES une infection, donc même si tu ne t’en rends pas compte, cela peut te poser des problèmes dans plusieurs années ! 

        Ces infections peuvent également être responsables des cancers de l’oropharynx, de la gorge et de l’anus. Ce ne sont pas des IST réservées aux jeunes filles, les garçons sont également susceptibles de l’attraper et de développer des cancers suite à cela. Quand je te disais de continuer à lire jeune homme … Tu sais quoi, en Australie, aux USA et au Canada ils ont commencé à proposer la vaccination aux garçons ! En France, c’est encore en cours de discussion, mais au moins tu es informé.

       

 

        Le virus se transmet par contact peau à peau et muqueuse à muqueuse. Le préservatif ne va donc pas suffire à empêcher l’infection, mais il diminue la fréquence d’infection, il est donc indispensable je te le rappelle (cf article sur les IST, mais ne t’inquiète pas je n’ai pas oublié de t’écrire l’article sur les différentes méthodes de contraception). 

 

     Donc, jeune fille, le meilleur moyen de prévenir le cancer du col de l’utérus c’est la vaccination + des dépistages gynécologiques réguliers (on en reparle à la fin tu veux). Parce que oui, si je te parle du papillomavirus aujourd’hui, c’est pour te parler du vaccin contre le HPV. 

 

 

Pourquoi se faire vacciner ? 

 

        Eh bien, pour se protéger contre les types de HPV les + fréquents et ceux à hauts risques. C’est l’unique moyen de se protéger du mieux possible contre le papillomavirus. 

 

Y a-t-il des risques vas-tu me dire ?

Ou peut-être que tes parents sont indécis vis-à-vis de cette vaccination ?

 

       Il y a 7 ans de recul sur ce vaccin, plus de 5,5 millions de doses ont été administrées. Tu as peut-être entendu que l’administration du vaccin augmente l’apparition du syndrome de Guillain-Barré ? Des études ont démontré qu’il n’était que rarement déclaré et donc ne remet pas en cause la balance bénéfice/risque.

      La vaccination entraîne parfois des effets indésirables (comme pour tous les vaccins) tels qu’une douleur au point d’injection, des rougeurs ou un léger gonflement. Rien de très impressionnant, tu as vécu pire j’en suis sure. 

 

 

        La vaccination se fait dès l’âge de 14 ans (voir 11 ans).

Tu trouves ça tôt ? C’est une infection sexuellement transmissible, il faut donc un rapport sexuel pour l’attraper, et bien justement. L’objectif étant d’être vacciné AVANT tout risque de l’attraper, et donc avant tout premier rapport sexuel pour que le vaccin soit efficace à 100%. Donc l’âge de 14 ans ne me parait pas si jeune à moi. Autre bénéfice ? Le combiner avec les vaccins du calendrier vaccinal entre 11 et 14 ans, parce que oui tu dois te faire vacciner pour d’autres maladies à cet âge-là, autant en profiter pour tout faire d’un coup …

        Aujourd’hui en France, la couverture vaccinale du papillomavirus est très (trop) insuffisante, seulement 21% des filles de 16 ans ont le schéma complet. Tu sais à quoi sert un vaccin ? A éliminer une maladie, si toutes les jeunes filles (ou au moins 80% d’entre elles) étaient vaccinées, il n’y aurait beaucoup moins de risques d’infections et donc de HPV. 

Qu’est-ce que c’est que le schéma complet tu vas me demander ? Eh bien, la vaccination du papillomavirus se fait suivant un schéma différent : soit deux doses espacées généralement de 6 mois, soit 3 doses administrées selon 0, 2 mois puis 6 mois après. 

 

Où te faire vacciner ?

 

        Déjà, sache que le vaccin doit être prescrit par un médecin ou une sage-femme et est pris en charge à 65% par l’assurance maladie, le reste est généralement remboursé par les mutuelles. C’est ensuite ton médecin, ta sage-femme ou un.e infirmier.e qui peut te l’administrer, dans son cabinet, à l’hôpital ou dans un Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (Cegidd), un centre de planification familiale ou des centres de vaccination publics (dans ces derniers lieux, il n’y a pas d’avance de frais de consultation !)

 

        Bon, maintenant que tu sais tout ce que tu as à savoir sur la vaccination, je vais te dire quelques mots sur le dépistage. Comme on l’a déjà dit, la vaccination + un dépistage régulier sont la clef d’une bonne prévention contre le cancer du col de l’utérus.

Mais c’est quoi un dépistage ? Il s’agit d’un frotti (un prélèvement de cellule dans le col de ton utérus) qui sera par la suite analysé. Il faut faire un frottis tous les 3 ans entre 25 et 65 ans pour justement dépister le cancer du col de l’utérus. Une fois que tu es active sexuellement. C’est très important, ne le néglige pas !

 

 

     J’espère que cet article t’aura éclairé sur la vaccination contre le papillomavirus et que tu vas y réfléchir sérieusement. Parle en a tes parents, à ton médecin …

N’oublie pas que la meilleure protection c’est la vaccination + le dépistage

 

N'hésite pas à nous poser des questions si tu en as besoin, à nous suivre sur les réseaux sociaux pour te tenir informer des nouveaux articles ou nous contacter.

 

Tu peux également aller te renseigner sur ces sites, sur lesquels j'ai tiré mes informations : 

CRES PACA

ONCO PACA

 

Rédaction : Chloé, service civique.

Écrire commentaire

Commentaires: 0