· 

Le tabagisme.

      L’industrie du tabac dépense chaque année des dizaines de milliards de dollars pour attirer de nouveaux clients qui remplaceront ceux qui meurent ou qui renoncent au tabac. Elle emploie un arsenal de stratégies pour cibler les jeunes, y compris dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. 

 

       Plus les jeunes sont exposés au marketing, plus ils sont susceptibles de consommer du tabac. Que ce soit par des moyens publicitaires classiques ou par une promotion et un parrainage indirect, le tabac est à tort associé à la séduction, à l’aventure, à la vitalité et à la réussite sociale. Largement valorisé, le tabac est aussi largement distribué et consommé par des personnes servant de modèles, comme les parents, les célébrités, les chanteurs et les stars de cinéma.

 

    Tous ces facteurs contribuent à l’acceptabilité sociale du tabac, qui conduit les jeunes à y voir un produit de consommation comme un autre et non comme une substance addictive, dangereuse, tuant la moitié de ceux qui en consomment régulièrement. 

 

 

      Le tabagisme passif est également un problème important chez les jeunes au niveau de leur santé ( ici tu peux lire notre article à ce sujet ;) ) 

 

 

      Les nouveaux consommateurs/clients sont en majorité des jeunes comme toi ; d’ailleurs la plupart des consommateurs de tabac commencent avant 18 ans dont 25% commence avant 10 ANS !!! 

C’est une des raisons pour lesquelles on parle de « maladie pédiatrique » (= c’est-à-dire une maladie touchant les enfants) pour désigner le tabagisme chez les jeunes. Ils sous-estiment souvent les effets du tabac pour la santé et le risque de dépendance.

     Plus les enfants commencent à fumer jeunes, plus ils risquent de devenir consommateurs réguliers et moins ils sont susceptibles de renoncer au tabac. On observe 250 millions d’enfants et d’adolescents aujourd’hui en vie qui continuent à fumer à l’âge adulte et qui mourront de maladies liées au tabac (ici tu peux retrouver notre article sur le tabac :)).

 

 

COMMENT LUTTER ?

 

      Pour réduire la consommation de tabac chez les jeunes, il faut appliquer un ensemble de mesures. Depuis le début des années 1990, de nombreuses lois ont été mises en place pour renforcer la lutte contre le tabagisme, en particulier chez les plus jeunes : 

  • hausses des prix fortes et répétées entre janvier 2002 et janvier 2004
  • interdiction de vente aux moins de 16 ans en 2004 puis aux moins de 18 ans depuis mai 2010
  • apposition de nouveaux avertissements sanitaires sur les paquets,
  • interdiction totale de fumer dans les établissements scolaires. 

      Aussi, l’une des stratégies essentielles consiste à « dénormaliser » (c’est à dire faire comprendre que le tabac n’est pas vraiment pas quelque chose de bien, de sain) le tabagisme au sein de la population. 

Les campagnes anti-tabac visant à dissuader les enfants de consommer du tabac sont en vogue auprès des responsables politiques et trouvent un écho auprès du grand public. De plus, depuis 2012, le mouvement

 

#MoisSansTabac à été mis en place et est aussi une manière de lutter contre le tabagisme pour les jeunes.

 

Rédaction : Diego, Service Civique. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0